Phosphoric Acid, Phosphates & Fertilizers Experts

Mine Arnaud: Une décision «d’ici quelques semaines» pour le financement

C’est «d’ici quelques semaines» que Mine Arnaud tranchera de la question de son financement, a affirmé mercredi le directeur du projet, Michel Lafontaine. La société négocie toujours avec un troisième investisseur dont la participation au montage financier pourrait bien permettre au projet de prendre son envol.

«Les négociations sont en cours déjà avec un troisième partenaire et, d’ici quelques semaines, nous devrions être en mesure d’avoir une décision concernant le financement du projet», a expliqué M. Lafontaine, qui participait mercredi à l’Assemblée nationale, à une conférence de presse du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, au sujet de l’industrie minière.

Le grand patron a réaffirmé que les partenaires avaient pour l’heure en main les «conclusions prometteuses» de la mise à jour de l’étude de faisabilité. «Vous comprendrez qu’ici, aujourd’hui, je n’annoncerai aucun chiffre, étant donné que les négociations sont en cours avec un troisième partenaire», a-t-il expliqué avant de poursuivre.

«Mais, je peux me permettre de vous dire que l’étude de faisabilité nous révèle des baisses de coûts importantes au niveau du capital nécessaire pour le début de la construction, ce qui est pour moi un signe très positif». Mine Arnaud cherche à boucler le financement de son projet estimé à 768 millions $ déjà revu à la baisse avec l’achat par Québec des actifs de Pointe-Noire. Une emplette qui permettrait une économie de 82 millions $ pour la société, qui n’aurait notamment plus à construire son propre quai.

Le seul partenaire pour l’heure de l’État, Yara International, a promis d’acheter la moitié de la production future de la mine d’apatite. L’équipe de l’entreprise a récemment participé à un «événement important» réunissant des acteurs de l’industrie du phosphate au Maroc dans le but «de bonifier (son) carnet d’acheteurs potentiels», a aussi indiqué M. Lafontaine. «Mine Arnaud est en mode action», a-t-il assuré.

Citoyens pour Mine Arnaud
Deux représentants du regroupement Citoyens pour Mine Arnaud avaient aussi été conviés à la conférence du ministre Arcand. C’est l’homme d’affaires, Paul Bouffard, qui a pris la parole pour rappeler au gouvernement de «donner le coup de pouce final» au projet minier «nécessaire à la diversification économique» de Sept-Îles, qui subit les contrecoups du ralentissement du fer.

Aussi présent, l’entrepreneur Michel Lessard en a également profité pour remettre au ministre Arcand une roche à l’état brut tirée du site de Mine Arnaud. «Ce qu’on veut, c’est qu’on passe de la roche brute à la transformation», a lancé M. Lessard. Mine Arnaud mire débuter les travaux de déboisement et de construction de la route d’accès au site minier à l’entrée ouest de la ville à la fin de l’été.

Pierre Arcand a dévoilé mercredi plusieurs mesures du plan d’action de la Vision stratégique du développement minier au Québec, qui en comprend une cinquantaine. Son plan s’articule autour de la mise en valeur des filières minières actuelles et le développement de nouvelles, la prévention et l’atténuation des impacts sur l’environnement et la promotion de la participation citoyenne et de la transparence.

More…